Archive for January, 2009

Saint Patrick

Saturday, January 31st, 2009

Rien qu’en France, on recense 500 000 Patrick. Un prénom familier qui fleure bon l’Irlande. Chaque 17 mars, jour de la Saint-Patrick, le monde celte voit la vie en vert. De Dublin à Boston, de New York à Sydney, et même à Paris depuis 1993, la Saint-Patrick, tartans chamarrés et cornemuses en tête, est célébrée en une parade universelle. Elle est placée sous le signe du trèfle, grâce auquel Patrick enseigna le mystère de la sainte Trinité et défia ainsi les druides. D’où vient Patrick ? Quelle fut sa vie ? Comment contra-t-il les croyances antiques de l’Ard Ri, roi suprême d’Irlande régnant depuis la colline sacrée de Tara ? Pourquoi, plus de 1 500 ans après sa mort, son aura continue-t-elle d’unir les peuples frères, de notre Bretagne armoricaine à la “diaspora” interceltique ?

Biographie de l’auteur

Patrick Mahé O’Chinal (né le 13 mai 1947 à Vannes dans le Morbihan) est un journaliste et écrivain français.  Il suit ses études à Nantes à la Faculté de droit puis à l´Université Menendez y Pelayo en Espagne où il obtient un certificat d’aptitude et de maîtrise en langue espagnole.

Dans sa jeunesse, Patrick Mahé est proche du mouvement Occident avant de militer pour Jeune Europe et de participer à la création d’Ordre nouveau, mouvements d’extrême-droite. Dans “Génération Occident” de Frédéric Charpier, il est cité aux côtés d’Alain Madelin, Claude Goasgen, Gérard Longuet, Patrick Devedjian ou William Abitbol. Frédéric Charpier raconte la genèse des mouvements dans les années 60 et leur fonctionnement « en bandes » ainsi que les bagarres avec l’extrême gauche et les règlements de comptes internes. Ainsi l’affaire de Rouen : les parisiens d’Occident vont tabasser dans les règles un groupe de gauchistes à la faculté de Rouen. Bilan : un blessé grave, arrestations et procès. Groupe nationaliste ultra-violent, Occident est dissout en 1968. Frédéric Charpier décrit ensuite le reclassement progressif et méthodique dans la droite classique. De 1968 à 1986, des « filières » ont veillé à l’avenir politique des anciens d’Occident, d’Ordre nouveau et du Parti des forces nouvelle (PFN). « Génération Occident » jette ainsi un éclairage documenté quant à l’éducation politique d’une frange non négligeable du personnel politique de la droite, passée par les diverses structures issues de Jeune Nation (Occident, Ordre Nouveau, GUD, Parti des Forces Nouvelles, etc.). En effet, de nombreux « ex » vont ensuite peupler les bancs de l’Assemblée nationale (Claude Goasguen, Patrick Devedjian).

Patrick Mahé commence son travail de journaliste comme rédacteur à Télé Magazine et reporter à But de 1970 à 1972 , puis comme reporter au service d’informations générales à France Soir. De 1977 à 1981, il est grand reporter et chef adjoint de service des sports au Figaro. En 1981, il rejoint Paris Match où il occupe successivement les postes de chef des services de rédaction (jusqu’en 1984), rédacteur en chef adjoint (jusqu’en 1990), puis rédacteur en chef (jusqu’en 1996). Il est ensuite nommé directeur de la rédaction de Télé 7 Jours, poste qu´il occupe jusqu’en 2006 où il quitte le groupe Hachette Filipacchi Médias dont il était membre du comité éditorial et stratégique. Pendant sa carrière, il a été également fondateur et directeur du mensuel de tourisme Bon Voyage, directeur de la rédaction du mensuel Première, directeur littéraire des éditions Filipacchi, créateur et directeur des éditions Lincoln. Il est, de 1997 à 1999 Vice-président de la cérémonie des 7 d’or, puis Président depuis 2000.

Actuellement Président du Salon du Livre en Bretagne, Patrick Mahé fait de cet événement un temps fort de la culture bretonne. Cette année il accueille dans les jardins des remparts de Vannes les principales plumes bretonnes contemporaines (Gilles Servat, Hervé Jaouen, Philippe Le Guillou, Yvonig Giquel) ainsi que les auteurs signifiant du panorama littéraire actuel tels que Michel Quint, Richard Bohringer, Jean Teulé, Françoise Dorin, Denise Bombardier, Irène Frain, Régine Deforges, Marie Tabarly, Mireille Calmel, Yann Queffélec, David Foenkinos, Janine Boissard et Jacques Pradel. Breton, Vannetais, homme de médias, passionné d’actualité et d’écriture, Patrick Mahé est un Président impliqué. Il compte donner rapidement de l’envergure au Salon du livre en Bretagne et évoquera son actualité littéraire. Auteur avec Philip Plisson de Mer Bretagne/Mor Breizh , Mer celtique (éd. Michel Lafon), il présentera Mor Bihan à tire d’aile (éd. Pêcheur d’Images), à paraître le 13 juin. Soutien de poids pour Patrick Mahé, François Goulard, maire de Vannes, déclarait récemment : « La culture bretonne est une culture vivante. C’est un atout pour ses habitants, qui y trouvent une évidente satisfaction, c’est aussi un atout pour son image à l’extérieur… Nous avons la volonté à Vannes de promouvoir la culture bretonne, respectueuse des traditions et ancrée dans son époque. »
Depuis 2006, Patrick Mahé travaille avec de nombreuses maisons d’édition et a publié plusieurs ouvrages en qualité d’auteur ou de Directeur de Collection. Aux éditions Hoëbeke, Patrick Mahé dirige une collection dans laquelle il dépoussière les portraits de Saints célébrés en grande pompe mais dont l’Histoire (authentique ou dérivée) reste souvent méconnue tels que saint Patrick (publié en 2008), saint Nicolas, saint Valentin (par Irène Frain) ou saint Yves par Ronan Le Flecher.

Sa dernière contribution littéraire à date concerne Marie Tabarly, fille d’Éric Tabarly dont le livre album Eric Tabarly, mon père est paru chez Michel Lafon le 29 mai. Dans cet ouvrage écrit avec la complicité de Patrick Mahé, Marie Tabarly évoque longuement ses souvenirs avec son père Eric Tabarly disparu en mer d’Irlande dans la nuit du 12 au 13 juin 1998 à bord de Pen Duick. Entre Eric Tabarly et Patrick Mahé, il s’agit d’une longue histoire entre bretons amoureux de la mer. C’est Eric Tabarly qui a permis au photographe Philip Plisson, peintre de la marine, de travailler avec Patrick Mahé sur le projet Ecosse, carnet de bord d’un Pêcheur d’images, puis Irlande aux Editions du Chêne. Ces livres ont été achetés par Barnes & Noble et Octopus Publishing Group pour le marché américain et Britannique. Patrick Mahé et Philip Plisson ont déjà publié 6 livres ensemble : Ecosse, Irlande, Mer Bretagne/Mor Breizh, Mer celtique (acheté par Thames & Hudson) pour le marché US et GB. Ils publient Mor Bihan (le 13 juin) aux éditions Pêcheur d’Images et préparent Etraves pour la fin de l’année. D’autre part, les Editions du Chêne s’apprêtent pour octobre à rééditer Ecosse et Irlande dans un format plus compact.

Souvent invité par les médias pour sa connaissance encyclopédique sur Elvis Presley en particulier et le Rock n’ roll en général, Patrick Mahé contribue à de nombreuses émissions télé et radio afin d’offrir des anecdotes croustillantes au grand public sur les stars qui ont marqué les années 60 et 70. Cet été, l’émission “La Croisière des Grands du Rire : Pour le Meilleur et pour le Rire” présentée par Yves Lecoq invite Patrick Mahé à l’occasion du 31e anniversaire de la mort d’Elvis. Il en profitera pour commenter en détail le rôle de chacun lors de la prise de vue de la sacro-sainte photo de Jean-Marie Périer (Salut les Copains). Soit : 46 “idoles” réunies en 1966 : Johnny Halliday, Eddy Mitchell, Claude François, Sylvie Vartan, Françoise Hardy, France Gall, Sheila, Antoine, Adamo, Richard Anthony…

Plus personnelle, sa démarche en faveur de la reconnaissance de son aïeul François-Bertrand Mahé de la Bourdonnais en fait un Administrateur de l’association des amis de Mahé de la Bourdonnais. Un des projets les plus ambitieux de l’association est la réalisation d’un Docu-Fiction appelé « Rêve des Indes » qui présente la vie du corsaire du Roi et de la Compagnie des Indes au XVIIIe siècle à la Réunion et à Maurice. Ce film serait diffusé par une télévision française dans le cadre de programmes « Histoire »

Le plus grand kouign amann du monde

Thursday, January 29th, 2009

Voici une première photo de ce qui fut le plus grand kouign amann du monde, taille XXXL pour les gastronomes en culotte courte et autres lichous

et  une autre de Monsieur Pré, président des Pâtissiers, et Yvette Doria (de profil) coupant le  roi des gâteaux bretons.

L’opération connut un  vrai succès

A priori on va fêter dignement la St Honoré….

Quand on aime on ne compte pas

Si vous avez besoin  de renseignements complémentaires:

Yvette Doria

Confiseur  d’idées

BP 33

29480 LE RELECQ KERHUON

Tel / Fax 02 98 28 23 17

Portable 06 76 04 40 74

Courriel le-petit-fute.brest@wanadoo.fr

Odyssée Celtique : Les Chevaliers de La Terre Ronde

Sunday, January 25th, 2009

Marc Le Fur : « L’homme de la situation »

Wednesday, January 14th, 2009

Régionales. François Goulard renonce mais pousse Marc Le Fur

François Goulard a annoncé, hier midi, qu’il renonçait à conduire une liste aux prochaines élections régionales.

Le député-maire de Vannes et président de la communauté d’agglomération du pays de Vannes, devait donner sa décision car la date limite du dépôt de candidature au sein de l’UMP est assez proche. « Être candidat, c’est abandonner un mandat. C’est difficilement imaginable », explique François Goulard, compte tenu de la règle du non-cumul des mandats. Ce qui ne l’empêche pas de donner son avis sur la stratégie à adopter : « Si j’avais été candidat, j’aurais tenté de mener une liste d’union UMP-Centre. Car l’objectif, c’est bel et bien d’élargir l’assise politique ! ».

Qui alors pour affronter la gauche et Jean-Yves Le Drian, actuel président du conseil régional ? « Je pousse des parlementaires à conduire la liste. Marc Le Fur pourrait être l’homme de la situation car il n’a pas de responsabilité exécutive locale, dit François Goulard. Ce serait une bonne solution, meilleure que de prendre Bernadette Malgorn, ancienne préfète de Région, qui n’a pas d’assises électorales. Il vaut mieux un parlementaire breton comme le Costarmoricain Marc Le Fur ou encore le Finistérien Jacques Le Guen ».

Bertrand Le Bagousse

Source: LE TELEGRAMME

L’Odyssée Celtique

Monday, January 12th, 2009

Bonjour à tous,

J’ai parcouru avec enthousiasme tous vos échanges et de manière générale, j’abonde dans votre sens, à savoir que la Bretagne a tout pour passer la vitesse supérieure grâce notamment à “culture NTIC”, son histoire, ses thèmes forts, universels et fédérateurs qui la rendent si singulière, et ce afin d’aborder sereinement la mondialisation tout en conservant fièrement son identité régionale.

Mais les freins sont nombreux et les actions ont du mal à se concrétiser et sont trop isolées… « La Bretagne nouvelle vague », à laquelle j’ose penser que nous appartenons, a dû mal à se faire entendre et à faire comprendre à la Bretagne « ancienne génération » qu’il est temps d’arrêter de s’accrocher au passé, de collaborer et d’enfin trouver des synergies au lieu de s’ignorer royalement. Il en va de l’avenir de la Bretagne…

Pour illustrer la suite de mes propos, j’ai envie de rebondir sur un extrait de texte publié par Sandrine Urvois : « Dans un monde où les jeux vidéos et les films féeriques ont le vents en proue, et où le danger peut être grisant… prenons le train en marche et faisons découvrir le mystique, le sacré , l’ancestral et l’exaltation de pouvoir encore marcher sur des falaises abruptes. »

Sur ces mots, je vous invite à découvrir ce que nous réalisons depuis plus de 5 ans (sans aucune aide de la Région !) par le biais de l’événement « L’Odyssée Celtique ». N’y voyait pas là une envie de nous faire de la pub mais simplement l’envie de vous présenter une base concrète pour échanger et débattre. Certains d’entre vous connaissent peut-être déjà cette manifestation, d’autres pensent déjà savoir ce que c’est… Mais par expérience, je sais que peu de monde ne s’est vraiment attardé sur ce que c’est. En toute humilité, je pense que nous avons réussi à traduire par l’action pas mal de vos propos ci-avant. C’est pourquoi j’aimerais avoir votre avis sur ce qui suit et savoir comment nous pouvons tisser des liens entre nous tous. Car à mon sens, c’est ce qui manque, de l’unité. Nous avons tous de très bonnes réflexions mais il est temps de se fédérer autour d’actions concrètes pour se donner les moyens de faire enfin entrer la Bretagne dans le XXIe siècle.

Depuis 5 ans, c’est ce que nous nous évertuons à faire en mettant en place L’Odyssée Celtique qui mêle tradition et modernité et met en avant une région dynamique (la Bretagne bien sûr !) en perpétuel mouvement, à la fois riche de sa culture, fière de son histoire et de sa celtitude, mais aussi ouverte sur le monde et tournée vers l’avenir et les nouvelles technologies.

Pour cela, nous avons décidé de mêler légendes arthuriennes, Brocéliande et NTIC, à destination des jeunes dans un premier temps (étudiants, primaires, collèges) et bientôt à destination de tous. Et ça fonctionne et ça attise la curiosité, en France et à l’étranger !
Résumé général : http://e-eventodyssey.com/pres
Sujet TF1 : www.larouzee.info/laposte/OC/player0C_vid06.html
Teaser du Sujet current TV (chaine américaine d’Al Gore) : http://current.com/items/89010663_celtic_odyssey_in_france
Sujet M6 : http://www.youtube.com/watch?v=6IZqsGASPpc

Ai-je raison si je dis que nous imaginons tous une Bretagne fière de ses traditions et de son histoire mais aussi résolument tournée vers l’avenir, ouverte sur le monde et les nouvelles technologies?
Ai-je raison si je dis que nous considérons tous les nouvelles technologies comme un vecteur fondamental à utiliser et à maîtriser pour asseoir la Bretagne internationalement, tant au niveau culturel qu’économique?
Ai-je raison si je dis que nous pensons tous que high tech et légendes universelles et historiques, tradition et modernité, peuvent très bien se mixer et constituer un atout puissant à utiliser au service de la Bretagne?
Si vous répondez par l’affirmative, alors renforçons les synergies entre nous tous. De notre côté, nous pouvons mettre L’outil Odyssée Celtique à votre disposition, afin qu’elle puisse être un support participatif, ludique et fédérateur pour inviter et mettre en lien toutes les générations, en France et à l’international, à découvrir notre belle terre de Bretagne, tout en leur permettant d’avoir la possibilité d’échanger, de communiquer et de partager grâce au développement d’outils innovants issus du savoir-faire technologique breton. qu’en pensez-vous ?

La route est bien sûr encore longue mais nous allons dans la bonne direction pour oeuvrer pour la Bretagne de demain, belle, prospère, solidaire et ouverte sur le monde…

Merci d’avance de prendre 10 mn de votre temps pour visionner les vidéos ci-avant de L’Odyssée Celtique (qui va sûrement devenir « King Arthur Quest » car l’événement va s’internationaliser) et de continuer le débat, si vous le jugez bien opportun

Bloavez mat !

Samuel Tiercelin
e-Event odyssey
“Donnons du sens à l’utilisation des NTIC au service du rayonnement de la Bretagne”
e-mail : samuel.tiercelin@e-eventodyssey.com
www.odyssee-celtique.com
www.leschevaliersdelaterreronde.com
skype : samuel.tiercelin

Pour une Bretagne solidaire, ouverte sur le monde et les NTIC?
Publié le 05/01/2009 par SamuelTiercelin

>Bonjour à tous,

>Est-ce que, comme nous, vous imaginez une Bretagne
>fière de ses traditions et de son histoire mais aussi
>résolument tournée vers l’avenir, ouverte sur le monde
>et les NTIC?

>Est-ce que, comme nous, vous considérez les nouvelles
>technologies comme un vecteur fondamental à utiliser et
>à maîtriser pour asseoir la Bretagne
>internationalement, tant au niveau culturel
>qu’économique?

>Est-ce que, comme nous, vous pensez que high tech et
>légendes universelles et historiques, tradition et
>modernité, peuvent très bien se mixer et constituer un
>atout puissant à utiliser au service de la Bretagne?

>Si vous vous reconnaissez dans ça, vous comprendrez
>alors l’utilité de L’Odyssée Celtique où, petit à petit
>et depuis 5 ans, une équipe de jeunes bretons
>dynamiques parvient à mettre en place et à illustrer de
>manière ludique et événementielle le principe de
>convergence numérique au bénéfice du rayonnement de la
>Bretagne culturelle et économique, en France et à
>l’international, auprès de toutes les générations…

>La route est encore longue mais nous allons dans la
>bonne direction… N’hésitez pas à nous contacter si
>comme nous, vous voulez oeuvrer ou oeuvrez déjà pour la
>Bretagne de demain, belle, prospère, solidaire et
>ouverte sur le monde…

>Présentation générale :
>http://e-eventodyssey.com/pres
>
sujet TF1 :
>http://www.larouzee.info/laposte/OC/player0C_vid06.html

>sujet france2 :
>http://www.youtube.com/watch?v=8c4UwcvhJhI

>sujet M6 :
>http://www.youtube.com/watch?v=6IZqsGASPpc

>sujet current TV (chaine US d’Al Gore) :
>http://current.com/items/89010663_celtic_odyssey_in_france

>Kenavo

>Samuel Tiercelin
>e-Event Odyssey
>”Donnons du sens à l’utilisation des NTIC”
>e-mail : samuel.tiercelin@e-eventodyssey.com
>www.odyssee-celtique.com
>www.leschevaliersdelaterreronde.com
>skype : samuel.tiercelin

« Spotlight of Britanny ». Les Anglais parlent aux Bretons

Friday, January 9th, 2009
Radio Kreiz-Breizh, « la » radio du Centre-Bretagne, consacre une bonne partie de ses programmes à la langue bretonne. Mais une émission anglophone hebdomadaire d’un quart d’heure vient de trouver place dans sa grille. Conçue et réalisée par des Britanniques (qui n’aiment pas qu’on les appelle « Anglais », mais c’est tellement plus facile…), elle s’adresse bien entendu à leurs compatriotes, nombreux sur le sol breton. Ils étaient 9.000 résidents temporaires ou permanents dans les Côtes-d’Armor en 2005.

Britanniques et Français à la même école
« Cette émission est aussi une méthode originale permettant aux Français d’améliorer leur anglais et de découvrir les différences culturelles qui existent entre Bretons et Grands-Bretons », soulignent les promoteurs de cette initiative. Marilyn Le Moign, présidente de l’Association intégration Kreiz-Breizh (AIKB), en est l’une des plus ferventes. Depuis Gouarec (22), où elle réside, elle multiplie les actions pour aider les Britanniques à s’intégrer.
« Notre association regroupe aujourd’hui 550 familles », souligne-t-elle. Membres de l’AIKB, Brian et Sandra Marks mettent bénévolement leur expérience professionnelle au service de la cause. Avec une diction parfaite et une pointe d’humour, of course, ils mènent dans la première émission leurs compatriotes à la découverte d’une particularité bien française : la baguette de pain, et ce qu’il faut dire chez le boulanger… D’autres sujets tout aussi pratiques seront abordés dans les prochaines livraisons : ce qu’est un notaire ou une mutuelle, comment se fabrique le cidre, etc. Même si le rythme est un peu rapide pour un anglophone basique, les auditeurs français y grappilleront quelques mots pour enrichir leur vocabulaire. Ils ressentiront sans doute même un peu de tendresse amusée pour ces cousins d’outre-Manche, prêts à faire tant d’efforts pour s’intégrer…

Pratique
« Spotlight of Brittany » est diffusée tous les jours à des horaires différents sur les antennes de Radio Kreiz-Breizh, tél. 02.96.45.75.75 (Côtes-d’Armor, Finistère et Morbihan) et de Radio Bro Gwened, tél. 02.97.27.85.22 (Morbihan). Elle est renouvelée chaque semaine et téléchargeable. RKB et l’AIKB sont soutenues par le conseil général des Côtes-d’Armor au titre de sa politique de la citoyenneté européenne.